GP de République Tchèque : Les Détails

Il n’y en a pas pour long maintenant pour que le championnat reprenne.

Deux semaines. Il ne reste que deux semaines à tous pour oublier rapidement leurs vacances d’été, les vacances qu’ils ont pu vivre et les séances d’entrainement qu’ils ont organisées. Tous les efforts seront concentrés sur les deux dernières courses de la saison à Uhlírské Janovice du 13 au 15 septembre et à Ambert du 27 au 29 septembre.

Verona

Après avoir déjà examiné le tracé français, nous allons maintenant regarder ce que la République Tchèque a en réserve pour nos pilotes.

La course tchèque a toujours été très attendue et très célébrée même dans les championnats de moindre importance en raison de son tracé classique, de la terre noire, des racines et des rochers, ainsi que du grand nombre de fans enthousiastes qui y assistent habituellement.

Il faudra plus de six heures aux protagonistes pour boucler les trois tours d’environ 70 kilomètres nécessaires à l’achèvement de la course. C’est un itinéraire très agréable qui présente toutes les caractéristiques d’un bon itinéraire Enduro : des passages techniques, un terrain en mutation et de nombreuses difficultés pour les participants et pour leurs motos.

Le paddock sera situé sur la place centrale d'Uhlírské Janovice. Les coureurs n’auront pas beaucoup de temps pour s’échauffer ou se préparer car ils devront faire face à la première spéciale, l’Xtreme Test Technomousse, après seulement un peu plus de deux kilomètres. Un kilomètre et demi dans une forêt, la météo sera fondamentale. Des conditions défavorables rendraient ces passages - normaux dans de bonnes conditions - très difficiles pour les pros. Ils deviendraient presque impossibles pour les amateurs, qui ne sont confrontés qu'à ce type de parcours lors de courses de championnats du monde.

Cependant, quelles que soient les conditions météorologiques et en fonction du temps que les pilotes auront mis, tout le monde sera fatigué après ces 1 500 mètres. Un tronçon de 8 kilomètres à travers collines et forêts mène à la prochaine spéciale.
    
L’Enduro Test Champion sera le point décisif de cette compétition : elle sera longue, technique et nous sommes convaincus qu’elle effectuera une première sélection. Ses six kilomètres et demi sont tous à l’intérieur d’une forêt, sur un sol semé de roches et de racines. La longue section qui suit ne doit pas être sous-estimée et elle pourrait être très problématique en cas de pluie qui la transformerait en un enfer boueux de racines mouillées à éviter à tout prix.

Cavallo

Quel est le prix en en ressortant ? La première vérification et quelques minutes de repos bien méritées.

Cependant, il sera préférable de récupérer rapidement et de se concentrer à nouveau car le Cross Test Maxxis attend les pilotes après seulement quelques centaines de mètres. Ils ne doivent vraiment pas être trop distraits par le spectacle presque bucolique de cette partie à couper le souffle de la Bohême centrale. Pendant cinq kilomètres, ils devront tout donner dans cette spéciale de style motocross, riche en hauts et en bas. Les meilleurs vont monter ou chasser ceux qu’ils poursuivent ; les plus faibles augmenteront leur désavantage.

Sur un parcours très varié qui alterne des sections cachées à l’intérieur des forêts et des passages dans des champs, ils peuvent à nouveau faire de la moto. Ici, la route se distingue par un terrain difficile, agréable dans des conditions normales mais qui devient infernal si le temps décide de s'amuser avec ceux qui abordent la sixième et avant-dernière étape du calendrier EnduroGP 2019.

Une autre vérification et quelques minutes pour examiner leurs motos.

Recommencez : à répéter deux fois, s'il vous plaît.

Si vous vous y êtes inscrit, vous n’avez pas le choix, mais vous devez y faire face.

Sinon, vous n’avez pas le choix de regarder la course sur endurotv.com.

Moroni